Savi 2018: Du 03 au 05 Mai 2018 au Palais des Congrès de Yaoundé

15
nov.

Cameroun : Yaoundé vibre au rythme du tout premier Salon Avicole International

C’est à Turcam Hall de Mvan que les travaux se sont ouverts ce jeudi 23 octobre 2014 à Yaoundé sous une initiative conjointe du Ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA) en collaboration avec l’Interprofession Avicole du Cameroun (IPAVIC). Ledit salon ferme ses portes samedi 25 octobre prochain.

Les assises qui se tiendront du 23 au 25 Octobre sur le thème « L’Aviculture, levier de la croissance et vecteur de l’émergence du Cameroun en 2035 » ont pour cadre le Turcam Hall de Mvan à Yaoundé, le tout nouveau site dédié aux salons et foires. Pendant trois jours, les professionnels du secteur avicole venus d’Afrique Centrale, du Nord, de l’Ouest et de l’Europe échangeront leurs expériences et leurs savoir-faire dans cette filière au profit des 100 entreprises nationales et étrangères présentent sur le site. Ce salon qui est le premier du genre vise à promouvoir et mettre à niveau le secteur avicole, faciliter le transfert des nouvelles technologies et du savoir-faire, améliorer le standard de la qualité des productions avicoles, renforcer les liens entre les différents intervenants dans le secteur et drainer des investissements. De toutes les communications qui seront développées pendant les trois jours, le Cameroun entend non seulement tirer un avantage commercial, mais aussi, affermir son leadership au plan avicole dans la sous-région et en Afrique subsaharienne avec des retombées prévisibles en termes d’acquisition des parts de marché, de transfert des technologies, de labellisation « made in Cameroun ». Pour les opérateurs camerounais du secteur avicole, le Salon Avicole International de Yaoundé (SAVI) 2014 permettra non seulement qu’ils exposent leur savoir-faire, mais aussi qu’ils nouent de fructueux contacts avec des partenaires étrangers pour in fine s’approprier les dernières technologies, les innovations récentes et le savoir-faire des professionnels de la filière. En ouvrant les travaux ce Jeudi 23 Octobre 2014, le Docteur Taïga, Ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales a tenu à leur rappeler que ce salon qui réunit même les plus grandes firmes mondiales est « une occasion idoine pour les opérateurs privés représentés par l’IPAVIC de rencontrer tous les intervenants de cette filière ainsi qu’une plage d’élargissement des opportunités commerciales » C’est donc une occasion à saisir sans économie d’énergie dans la mesure où le secteur avicole offre de nombreuses opportunités pour le développement du Cameroun qui selon le chef de l’Etat « compte avant tout sur le secteur primaire, notamment l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’artisanat, pour devenir, à l’horizon 2035, un pays émergent » Ce salon apparait donc comme une bouffée d’oxygène pour les opérateurs du secteur avicole dont le manque d’expertise et de formation ont toujours été constitués comme les maillons faibles de ce secteur pourtant porteur d’avenir. Espérons que les fruits tiendront la promesse des fleurs et qu’après ces assises, le Cameroun pourra être cité en exemple lorsque l’on parlera de la qualité dans le secteur avicole.

Leave a Reply